Archives de la catégorie ET AUSSI…

My little app - Its Her Mess

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente une application ! Étrange me direz vous mais j’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette petite application remplie de bonne humeur ! 

Je vous en avait déjà parlé la semaine passée en vous présentant mon DIY déco ! Et depuis que je l’ai téléchargé je dois vous avouer que chaque jour, aller voir ce qu’ils nous ont concoctés est devenu mon petit plaisir ! 

A quoi sert cette appli me direz-vous ? Pas grand chose en réalité… Mais on lui pardonne. Le principe ? Une surprise par jour dans votre  téléphone ! Des bon plans, des réductions, des citations, des applis gratuites… Que des bonnes choses !

Bonne journée !

My little app - Its Her Mess 2

Publicités

Livre à lire - La vérité sur l'affaire Harry Québert

Bonjour !

Si je m’écoutais je me contenterais simplement de vous dire :

« Lisez ce livre. Il est génial. « 

Je suis tellement malade que quand je secoue ma tête ça fait glou glou. (Si. Je vous jure.) C’est tellement banal. On termine l’hiver tranquille. On se dit qu’on est passé entre les gouttes. Qu’on la échappé belle. ET PAF. Vous vous croyiez tiré d’affaires ? Tut Tut ! Vous vous prenez le pire truc du siècle en pleine poire ! Biiiiim dans tes dents.

Lire la suite »

 

Nous sommes tous féministes - It's Her MessBonjour !

Au programme aujourd’hui, un sujet qui me tiens à cœur depuis vraiment longtemps. (Certains de mes proches pourrons en témoigner.) Je vous parle du discours de Chimamanda Ngozie Adichie « We should all be feminists ». (Nous devrions tous être féministe… Dans le texte, pour ceux qui parlent un verigoudeingliche.) Il a été réalisé dans le cadre d’un congrès TEDxEuston sur le thème de l’Afrique : « Inspiring ideas about Africa ».

Je ne suis pas une féministe comme certains peuvent l’entendre. Si l’on me demandais de me définir je dirais probablement que je suis un bisounours élevée dans un monde de bisounours qui vit dans un UNIVERS de bisounours. Et dans mon monde à moi, l’injustice envers les femmes ou les remarques sexistes : c’est mal.

C’est un sujet qui m’intéresse sans que je ne puisse l’expliquer. J’ai beaucoup évolué avec des amis garçons étant plus jeune et ma première expérience professionnelle s’est avérée elle aussi plutôt masculine. (Des chariots élévateurs, des colis, des avions, des hangars… enfin vous voyez quoi ! *** Bonheur ***) J’ai même modifié mon apparence pour acquérir plus de crédibilité dans mon poste. C’est donc pour moi un enjeu qui reste important.

C’est notamment grâce aux Conférences de Ted que j’ai pu trouver de réelles sources d’inspirations. (Sur toute sorte de thème d’ailleurs.) Je m’y intéresse depuis plusieurs années déjà. L’Homme me voit parfois disparaître derrière mon Ipad, écouteurs dans les oreilles alors que je passe ma soirée à surfer d’une vidéo à une autre, d’un sujet à un autre, parfois des heures durant. (L’Homme est patient). Ces gens sont inspirants, croyez moi. (Ou allez voir par vous-même. Vous le constaterez.) (Pour les francophiles, il existe des traductions des séquences ainsi qu’une version Française du concept !) J’avais déjà croisé le chemin de Chimamanda Ngozi Adichie. J’étais alors tombée sur son discours « Le danger d’une Histoire unique » et j’ai beaucoup aimé cette femme, son histoire et ce qu’elle véhiculait. Voila comment elle se défini : « Une féministe africaine heureuse qui ne déteste pas les hommes et qui porte du gloss et des talons hauts pour son plaisir, pas pour les séduire. »

Crédit Mathieu Zazzo

Plusieurs mois plus tard Beyonce a samplé son discours. J’ai adoré ce texte.

Et pour les plus anglophones d’entre vous, voici la conférence de Ted dans son intégralité.

La semaine dernière j’ai appris la parution de son texte que je cherchais depuis des mois. Le voilà enfin, à paraître le 26 Février aux éditions Gallimard pour la modique somme de 2€ ! Un très beau texte.

Belle journée !

Livre à lire #3 - 50 nuances de Grey - It's Her MessBonjour !

Je ne peux pas dire que ce soit une première pour moi car il m’est déjà arrivé de vous présenter ici des choses que je n’ai pas aimé. Mais je dois tout de même vous avouer que cela reste un exercice difficile pour moi. J’aime vous parler de ce que j’aime, de ce qui m’enthousiasme et me réjouit. Et pour être franche avec vous c’est bien plus facile de vous parler des choses que j’aime.

J’ai fini ce livre il y a déjà un moment. J’en ai même mis un autre en pause pour entamer celui ci. (Grave erreur soit dit en passant, mon livre de départ était bien mieux.) Il m’a fallu une grande motivation pour démarrer cet article en tentant de me convaincre qu’une fois lancée j’arriverais à trouver un peu d’enthousiasme pour vous en parler.

Le Livre le plus vendu en France en 2013.

Un film à venir en Février.

Il ne m’en fallait pas plus pour me lancer dans cette histoire. Et franchement… ce livre est comparable à un accident de voiture. On ne peut pas s’empêcher de regarder mais on trouve quand même ça affreux.

En quelques mot, si vous avez raté le topo, c’est l’histoire d’une jeune fille de 21 ans (qui au passage, ne connait rien, ni au sexe, ni à l’amour, ni à la vie… non non elle ne vit pas dans une grotte, juste à Seattle)  qui fait la rencontre d’un bel homme d’affaires, riche, important, beau comme un dieu, mystérieux….(N’y voyez aucun cliché surtout… ) et adepte du Sado masochisme à ses heures perdues. (Oui rien que ça.)

Voila voila… en quelques mots j’ai trouvé ce livre « divertissant » dirais-je, bien que j’eus préféré le lire dans un train ou un avion. L’écriture est franchement douteuse (comptez 3 synonymes par description), même si j’ose croire qu’il s’agit d’un problème de piètre traduction…  et franchement… même si je suis allé au bout de celui-ci, je ne lirais pas les suivants.

Je suis vilaine hein ? Non pas vraiment juste honnête, je ne vous conseillerais surtout pas de ne pas lire ce livre, (Après tout ne restons pas incultes) j’espère juste que vous n’aurez pas les mêmes attentes que moi en ouvrant cet ouvrage !

Belle journée !

Livre à lire - Nos étoiles contraires - It's Her Mess

Bonjour !

Ok ? Ok.

C’est assez rare que je mettes en pause la lecture d’un livre en plein milieu (surtout un livre qui me plait) pour en un commencer un autre. Mais très concrètement… je n’ai pas su résister à ce petit roman : Nos étoiles contraires de John Green. Il y a des livres qui vous touchent, vous bouleversent et vous font réfléchir. Des livres qui  vous mettent personnellement en colère contre l’auteur. (Que je soupçonne ici d’avoir des parts dans une usine de mouchoirs cotée en bouse.) Ce livre, c’est ça.

« Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. »

Ce livre est poétique, enchanteur, certes initialement destiné à la jeunesse mais pas que. On se laisse entraîner par cette belle histoire et ces phrases si joliment tournées. A aucun moment ma crainte d’atterrir dans une histoire pathétique à faire pleurer dans les chaumières ne s’est avérée justifiée. L’Homme à décrété insupportable de me voir si bouleversée, blottie contre lui mouchoir à la main. Je ne peux pas vous dire que je n’avais pas un peu vu venir le déroulé de l’histoire mais je m’y suis bien volontiers laissé porter.  Il est également certain que je ne m’amuserai pas à lire des livres qui collent autant à la peau une fois refermés tous les jours… Difficile donc – impossible même ! – de ne pas adhérer à cette superbe leçon de vie qui rappelle à quel point il faut profiter de chaque seconde qui s’écoule et de ceux que l’on aime et qui nous entourent…

« Dans ce monde mec, ce n’est pas nous qui choisissons si on nous fait du mal ou non, en revanche on peut choisir qui nous fait du mal. J’aime mes choix. J’espère qu’Hazel aime les siens. »

nos-etoiles-contraires-okay - It's Her Mess