Livre à lire - Nos étoiles contraires - It's Her Mess

Bonjour !

Ok ? Ok.

C’est assez rare que je mettes en pause la lecture d’un livre en plein milieu (surtout un livre qui me plait) pour en un commencer un autre. Mais très concrètement… je n’ai pas su résister à ce petit roman : Nos étoiles contraires de John Green. Il y a des livres qui vous touchent, vous bouleversent et vous font réfléchir. Des livres qui  vous mettent personnellement en colère contre l’auteur. (Que je soupçonne ici d’avoir des parts dans une usine de mouchoirs cotée en bouse.) Ce livre, c’est ça.

« Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. »

Ce livre est poétique, enchanteur, certes initialement destiné à la jeunesse mais pas que. On se laisse entraîner par cette belle histoire et ces phrases si joliment tournées. A aucun moment ma crainte d’atterrir dans une histoire pathétique à faire pleurer dans les chaumières ne s’est avérée justifiée. L’Homme à décrété insupportable de me voir si bouleversée, blottie contre lui mouchoir à la main. Je ne peux pas vous dire que je n’avais pas un peu vu venir le déroulé de l’histoire mais je m’y suis bien volontiers laissé porter.  Il est également certain que je ne m’amuserai pas à lire des livres qui collent autant à la peau une fois refermés tous les jours… Difficile donc – impossible même ! – de ne pas adhérer à cette superbe leçon de vie qui rappelle à quel point il faut profiter de chaque seconde qui s’écoule et de ceux que l’on aime et qui nous entourent…

« Dans ce monde mec, ce n’est pas nous qui choisissons si on nous fait du mal ou non, en revanche on peut choisir qui nous fait du mal. J’aime mes choix. J’espère qu’Hazel aime les siens. »

nos-etoiles-contraires-okay - It's Her Mess

Publicités