Réunion de crise

Bonjour !

Je pense pouvoir dire que je suis quelqu’un d’assez conciliante. Je suis certes très exigeante mais je tolère malgré tout « pas trop mal » les contrariétés. Ce qui est certain c’est qu’on ne peux pas en dire autant pour ma peau. Le moindre écart (abus, pain pâté cornichon ou autre charcuterie délicieuse) dans mon alimentation, le moindre abus de maquillage ou la moindre journée galère cracra ou plage, vent, se transforme très vite en vengeance à base de boutons et imperfections.

Non pas que l’idée de ressembler à une adolescente de 14 ans me dérange mais je dois vous avouer que la perspective d’un abus évoque toujours chez moi un défaitisme chronique lié à a colonie de bouton qui se prépare à peupler mon visage. Comme les tests maquillage on commencés en préparation au spectacle de ma troupe de danse, j’ai eu l’occasion de tester et d’approuver ma théorie de la vengeance de peau. Du coup, j’ai eu envie de vous préparer un petit programme détox pour les jours ou on a pas le choix de contrarier sa peau.

1 – On prépare. Dans la mesure du possible bien sur. Si vous avez la chance de pouvoir prévoir que la journée va être éprouvante  pour votre peau, préparez-la !  On commence par un bon nettoyage en douceur pour ne pas agresser sa peau mais surtout on hydrate bien ! Un petit nettoyage doux avec par exemple le nettoyant visage bio Cosmousse de Coslys. Si vous allez au soleil, privilégiez une crème avec indice. Pour l’instant je termine mon pot de crème visage matifiante de Vichy !

Réunion de crise - it's Her Mess (1)

2 – Après la crise on nettoie ! L’erreur à faire serait de croire qu’il faut y aller à coup de karcher hyper violent ! On nettoie en douceur. Pour ma part j’ai commencé hier par un démaquillage drastique (Il faut dire qu’il y avait matière à démaquiller…) avec l’huile démaquillante de Liérac qui est vraiment douce et surtout très efficace pour les maquillages dodus (de scène notamment). J’utilise habituellement ma brosse Clarissonic que je couple avec la mousse nettoyante micellaire Bio de Nuxe. Surtout on évite de s’essuyer en frottant. On tapote sa peau avec une serviette bien propre. Je complète avec de l’eau micellaire de Bioderma.

Réunion de crise - it's Her Mess (2)

3 – On hydrate ! Comme je n’ai pas l’habitude d’hydrater ma peau le soir je fais très attention à ne pas abuser sur l’hydratation. Mas le tout est de soulager la peau et d’éviter l’effet boomerang du : je décape et j’assèche ma peu : elle me le rend en x1000 en boutons et peau grasse. Hier j’ai donc utilisé le masque Sampar source de nuit. Je ne vous en ai encore jamais parlé car je l’utilise assez peu. L’Hiver étant doux ici et ma peau très peu sèche, je ne ressent pas spécialement le besoin de rajouter une étape hydratation à ma routine. Mais hier soir j’ai pu appliquer en masque ce petit pinceau tout doux ! Je dois avouer que le packaging de ce produit me plait assez mais je suis tout de même partagée. Je reste persuadée que le pinceau intégré peut facilement se transformer en nid à microbe et je trouve que l’utilisation du pinceau oblige à mettre beaucoup plus de produit que ce que j’aurais naturellement appliqué. Par contre, l’odeur et la texture de cette crèe sont très agréable. Après 5 minutes de pause j’ai nettoyé le tout avec un coton d’eau micellaire. Et je peux vous assurer que ce matin ma peau est lisse, douce et aucune irruption intempestive n’est en prévision aujourd’hui.

Alors si comme moi vous avez la peau rancunière, souvenez-vous de bien la bichonner après l’avoir embêtée mais surtout, tout en douceur !

Bonne journée

Publicités